Le retour de La Bugatti de Louis Chiron à Monaco

08/05/2014  Sport

Deux Bugattis reviennent à Monaco sur la ligne de départ pour disputer le Grand Prix Historique de Monaco



Cette année le Grand Prix Historique marque le retour de deux voitures très spéciales et emblématiques après 60 ans d’absence en Europe pour le 9ème Grand Prix Historique à Monaco.

De l'Australie à Londres par la mer, puis de Londres à Monaco par la route, les deux bolides ont parcouru jusqu'à 18 000 km pour arriver en Principauté.

L'Australien Adam Berryman détient l’une de ces 2 Bugatti, la type 37A, ancienne voiture du Monégasque Louis Chiron. La deuxième,  la type 51/35TC, anciennement entraînée par Robert Cazaux et Marcel Balsa appartient désormais au Consul de Monaco à Melbourne, Andrew Cannon.

Après 3 ans de restauration en Nouvelle Zélande les 2 Bugatti sont prêtes à affronter leur concurrents à Monaco.

Andrew Canon  effectuera sa première course avec la Bugatti type 51 en Europe depuis la Coupe des Prisonniers (commémorant la fin de WW2 en 1945, dans lequel Marcel Balsa termina 5e).

La Bugatti Type 51 et l'Alfa Romeo Monza sont les deux voitures les plus emblématiques et historiques ayant couru le Grand Prix depuis sa création et la participation des Chassis 4847 en fait un évènement pour les spécialistes.

Au cours de ces dernières années plusieurs pilotes Australiens se sont illustrés au Grand Prix de Monaco, Sir Jack Brabham OBE, qui a remporté le Grand Prix de Monaco 1959 et  Mark Webber victorieux sur ce circuit en  2010 et 2012.

Ce 9ème Grand Prix Historique verra peut être ces deux bolides français sur la ligne d’arrivée avec, au volant, ces deux pilotes australiens …

 







Légendes Photos :
1/Marcel Balsa , au départ de la coupe des Prisonniers en 1945
2/Andrew Cannon au volant de sa Bugatti restaurée

 


Nombre de lectures : 699