S.A.S. le Prince Albert II de Monaco et Marc Quinn ensemble pour l'environnement

11/09/2012  Environnement

Le Prince Albert II et Marc Quinn se sont réunis pour la conception d’une œuvre symbolisant la fragilité de l’environnement



C’est l’une des pièces les plus énigmatiques de l’exposition « The Littoral Zone ». Présentant un bloc de glace rapporté de l’Arctique par S.A.S. le Prince Albert II en 2005 et mis en scène par l’artiste, elle interroge le spectateur sur notre relation à la nature.

Le bloc de glace exposé au Musée océanographique plonge le visiteur dans un tourbillon de questions que seule l’intervention des animateurs du Musée vient apaiser.

Imaginée spécialement pour l’exposition « The Littoral Zone », cette œuvre de Marc Quinn est conçue à partir d’un bloc de glace rapporté par le Prince Souverain lors de l’une de Ses expéditions. Elle souligne la relation paradoxale liant l’être humain à son environnement, à la fois protectrice et destructrice.

Son titre (In the Amazon the women of a tribe which hunts monkeys for food breast feed the resultant monkey orphans) fait référence à un documentaire vu par l’artiste et montrant une tribu dont les membres, après avoir tué des singes parce qu’ils en ont besoin pour vivre, recueillent leurs petits et les nourrissent. L’installation traduit l’ambivalence des actions humaines, fussent-elles les mieux intentionnées.

Ici, le paradoxe veut que pour conserver ce bloc de glace, porteur d’un message sur la fragilité de l’environnement, l’homme impacte aussi l’environnement et utilise, certes de façon minime pour cette œuvre d’art, de l’énergie. Cette énergie contribue à l’émission de gaz à effet de serre qui participent à la fonte des glaces. « Nous protégeons la nature, mais la pillons aussi à nos propres fins, développe Marc Quinn. La nature humaine est ainsi double, partagée entre la préservation et la destruction ».

Très impliqué dans la protection de l’environnement, S.A.S. le Prince Albert II a souhaité s’associer à l’artiste Marc Quinn pour  permettre à cette œuvre d’exister.

Jusqu’au 15 octobre, venez percer le mystère de cette œuvre conservée à – 17°C.

Accès de 9h30 à 19h sur simple présentation du ticket d’entrée au Musée.

Plus d'infos sur : www.oceano.org.

Photo: In the Amazon the women of a tribe which hunts monkeys for food breast feed the resultant monkey orphans, 2012, Courtesy Marc Quinn

Nombre de lectures : 107