Voir

Série des sites historiques Grimaldi de Monaco : le Rocher de Carlat

Le Rocher de Carlat, autrefois surplombé d’une forteresse immense réputée être « la plus formidable citadelle de tout le midi de France », se trouve à Carlat, une commune de près de 400 habitants située dans le Cantal, sur l’ancien territoire du comté de Carladès.

À sa naissance, la Princesse Gabriella, fille de S.A.S le Prince Albert II et de la Princesse Charlene, devient Comtesse de Carladès, un territoire qui comprend aujourd’hui 18 communes situées sur deux départements : l’Aveyron (préférant l’orthographe de Carladez) et le Cantal.

Le Rocher de Carlat est un plateau balsatique de 2 hectares. Il était autrefois surplombé d’une forteresse qualifiée « d’imprenable », siège de la Vicomté du Carlat. En 1643, la Vicomté est érigée en Comté de Carladès. Le roi de France d’alors, Louis XIII, l’offre au Prince Honoré II de Monaco mais à la Révolution française, la Principauté perd ses droits sur le Carladès. Le Rocher de Carlat est acheté en 1911 par la Société de la Haute-Auvergne pour protéger ce monument historique de particuliers qui souhaitaient l’exploiter en carrière. Le Rocher de Carlat est finalement rétrocédé en 1914 à la famille Grimaldi.