Voir

Les toits de Monaco produisent de l’électricité

Date de publication : 20/11/2019
Depuis plusieurs années, des panneaux solaires sont installés sur les toits de différents bâtiments publics de la Principauté. Tour d’horizon des toits solaires.

Depuis son avènement en 2005, S.A.S le Prince Albert II de Monaco mène une politique forte en faveur du développement durable à l’échelle nationale et internationale. Il a ainsi engagé la Principauté de Monaco à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 50% à l’horizon 2030 par rapport à 1990 et à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

La Mission pour la Transition Énergétique

Pour ce faire, la Mission pour la Transition Énergétique a été créée en 2016. Cette entité du Gouvernement Princier réfléchit aux différentes alternatives pour permettre à Monaco d’être plus éco-responsable. En 2017, la Principauté publie le Livre Blanc de la Transition Énergétique de Monaco qui présente les enjeux et pistes d’action identifiés afin de définir une feuille de route pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

Afin d’atteindre cet objectif, la Mission pour la Transition Énergétique se concentre notamment sur l’énergie solaire et a mis à disposition du public un site Internet, Cadastre solaire de la Principauté de Monaco. Ce site présente une carte interactive permettant d’identifier facilement chaque toiture de Monaco, son potentiel d’ensoleillement, sa surface exploitable pour l’installation de panneaux photovoltaïques et la production électrique annuelle possible. Ainsi, les propriétaires peuvent connaître la capacité solaire de leur bâtiment.

Les toits solaires de la Principauté

De nombreux bâtiments de la Principauté sont dotés de panneaux solaires : des établissements scolaires, des crèches, la caserne des pompiers de Fontvieille, des bâtiments accueillants des logements ou des bureaux.

Plusieurs bâtiments du secteur touristique hébergent des panneaux solaires. À titre d’exemple :   

  • Le Grimaldi Forum (septembre 2019) : avec 2500 m2 de panneaux solaires, 1500 modules et une production annuelle de près de 650 MWh, le Grimaldi Forum devient la plus grande centrale photovoltaïque de la Principauté. En effet, avec une hauteur de 15 mètres, le bâtiment offre une position idéale et un bon ensoleillement. La production annuelle d’électricité de ce centre des congrès permettra non seulement d’alimenter en électricité le bâtiment mais également quelques foyers dans son voisinage.
  • Le Monte-Carlo Bay : En avril 2019, le Monte-Carlo Bay a recouvert une partie de son toit de panneaux photovoltaïques.Les 789 cellules photovoltaïques permettront donc de produire 160 000 kWh par an, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 30 foyers. Un chantier inédit qui a duré un peu plus de 4 mois et s’est déroulé sans interrompre l’activité de l’établissement.

Monaco poursuit sa politique environnementale
L’installation de panneaux solaires sur les toits de bâtiments publics de la Principauté est notamment possible grâce au Fonds Vert National. Créé en 2016, le Fonds Vert National, en partie alimenté par l’excédent budgétaire de l’Etat, finance un éventail de projets, comme l’installation de panneaux solaires sur les toits de bâtiments publics. Grâce à ce fonds, de nombreux projets ont déjà été réalisés.

Au-delà de l’installation de panneaux solaires sur les toits de Monaco, il est à rappeler que depuis les années 1960, la Principauté produit de l’énergie grâce aux pompes à chaleur. Monaco a été l’un des premiers pays à développer ce type d’énergie sur son littoral. La première pompe à chaleur sur eau de mer de la Principauté a été installée en 1963 au Stade nautique Rainier III. Aujourd’hui, la Principauté compte plus de 80 pompes à chaleur. Monaco a été l’un des premiers pays à développer ce type d’énergie sur son littoral. La première pompe à chaleur sur eau de mer de la Principauté a été installée en 1963 au Stade nautique Rainier III. Aujourd’hui, la Principauté compte plus de 80 pompes à chaleur.

Récemment, la Principauté innove en se tournant vers l’énergie houlomotrice. Grâce au dispositif Wave Energy Converter S3®, l’énergie des vagues permettra dans un futur proche de produire de l’électricité en Principauté.

Aujourd’hui, les énergies renouvelables permettent de produire 24% de l’énergie consommée à Monaco. La Principauté de Monaco ne s’arrête pas là et poursuit ainsi sa politique en faveur del’environnement et de développement d’énergies renouvelables sur son territoire.