Voir

Parcours du chemin des sculptures Monte-Carlo

Commencez la promenade en haut des jardins « à la française » des Boulingrins dont les aménagements datent de 1865 et qui doivent leur nom au jeu de boules qui se pratiquait déjà au XVIIème siècle. 
 Départ : En haut des Jardins des Boulingrins                Arrivée : Les terrasses du Casino
 Distance Temps de marche moyen : 40 minutes        
 Difficulté : Aucune    
Particularité : Certaines œuvres ne sont pas accessibles aux personnes à mobilité réduite. 

 

Vous pouvez découvrir le buste du Prince Charles III, réalisé par Roland Mathieu MEUSNIER en 1867. Le Prince Charles III lança, sur le plateau des Spélugues, le développement touristique de la Principauté et de ce quartier, baptisé en Son honneur « Monte-Carlo » en 1866.
D’ici admirez le magnifique point de vue sur la Place du Casino.

On y trouve l’hôtel de Paris, palace de style belle époque qui ouvre ses portes en 1864 ; le casino, inauguré en 1863 sur les plans de l’architecte GODINOT et qui connaîtra de nombreux agrandissements, et l’Opéra dont la construction est confiée à Charles GARNIER et est inauguré en 1879. Ce dernier fut construit en un temps record : 8 mois et 16 jours !
En vous promenant dans les jardins de la Petite Afrique (à gauche des jardins des Boulingrins), en prenant à gauche, vous arriverez dans les jardins de la Petite Afrique. Ces jardins à la végétation tropicale ont été créés par la paysagiste Edouard ANDRE. Prenez ensuite en direction de la place du casino. Vous passez près de l’installation « Slate Cone for Little Africa » (1991), d’Andy GOLDSWORTHY, et du « Le Dimitrodon » (1989) de Claude LALANNE.

Au centre de la Place du Casino vous pouvez admirez l’œuvre Sky Mirror, 1999, d’Anish KAPOOR.

Autour de la place vous trouvez de nombreux bustes d’artistes, témoins de l’importante activité culturelle qui se met en place au XIXème, comme le buste de Jules Massenet (buste réalisé par Léopold BERNSTAMM en 1914 : avenue de Monte-Carlo, placette devant l’entrée princière de la Salle Garnier), le buste d’Hector Berlioz, (Buste par Paul ROUSSEL : terrasse du Casino, devant la Salle Garnier) ou encore celui de Serge de Diaghilev, (Buste par Paul BELMONDO : terrasse du Casino, face à la salle Blanche).


En contournant l’Opéra, une promenade sur les terrasses du Casino vous permet de contempler la méditerranée et les caps de la Riviera française et italienne. Elle vous permet également de découvrir des sculptures de trois artistes majeurs du XXème et XXIème siècle :
 « Reina Mariana » (2003) de Manolo VALDES, « Adam et Eve » (1981) de Fernando BOTERO et au loin, près de la mer, la mosaïque de Victor VASARELY « Hexa Grace » (1979) sur le toit de l’auditorium Rainier III.

 ©Amra Pasic