Vedere

Parcours Jardin Exotique - Hôtel de Paris

Temps de parcours : 2h

Pour vous rendre au point de départ, prenez le bus n°2 JARDIN EXOTIQUE et descendez au terminus. Vous arriverez en face des serres du centre botanique, à deux pas du Jardin Exotique.  

Bonjour et bienvenue sur la page du parcours JARDIN-EXOTIQUE/HÔTEL DE PARIS. Le principe est simple. Munissez-vous d’un appareil photo ou d’un téléphone avec appareil photo intégré. Suivez le parcours indiqué et à chaque étape, prenez-vous en photo dans cet endroit. Vous pourrez ensuite partager vos photographies sur Instagram. Vous pouvez également prendre un angle particulier ou prendre un objet si vous ne souhaitez pas apparaître sur les photographies. 

Temps de parcours : 2h
Pour vous rendre au point de départ, prenez le bus n°2 JARDIN EXOTIQUE et descendez au terminus. Vous arriverez en face des serres du centre botanique, à deux pas du Jardin Exotique. 

Jardin Exotique de Monaco  

Le Jardin Exotique de Monaco a été inauguré en 1933 par le Prince Louis II. Il rassemble une grande variété de plantes succulentes (communément appelées « plantes grasses »). Les plantes succulentes ont la particularité de retenir l’eau qu’elles absorbent et peuvent survivre dans des climats arides ou des sols secs. C’est le cas des cactus. Le Jardin Exotique est construit à flanc de falaise. Les visiteurs peuvent donc admirer la vue sur toute la Principauté de Monaco. À la base de la falaise du Jardin Exotique se trouve l’entrée d’une grotte souterraine aménagée pour les visites. La grotte s’enfonce pratiquement jusqu’au niveau de la mer. À la préhistoire, des hommes ont vécu aux abords de cette grotte comme en atteste les restes d’ossements d’animaux dont ils se nourrissaient. 

En face du Jardin Exotique se trouve le centre botanique constitué de serres. C’est la structure de verre et de fer que vous pouvez voir. Imaginé par les architectes Fabrice Notari et Rudy Ricciotti, le bâtiment est construit sur trois niveaux. Il a été inauguré le 31 octobre 2017 par S.A.S le Prince Albert II et le Maire de Monaco Georges Marsan. 

Prenons maintenant à gauche, le long de la roche qui constitue l’enceinte du Jardin Exotique. Vous trouverez un ascenseur qui vous permettra d’arriver devant l’hôpital de Monaco.

 

Le Centre Hospitalier Princesse Grace 

En sortant du tunnel, à votre droite, vous verrez le Centre Hospitalier Princesse Grace, seul établissement public hospitalier de la Principauté de Monaco. Le Centre Hospitalier Princesse Grace a été créé sous l’impulsion du Prince Albert Ier, arrière-grand-père de l’actuel souverain, pour remplacer l’Hôtel-Dieu de Monaco-Ville aujourd’hui disparu. À son ouverture, l’hôpital est appelé « Hôpital Albert Ier ». Ce n’est que vers la fin des années 1950 qu’il prendra le nom de Centre Hospitalier Princesse Grace (les résidents utilisent également son acronyme « CHPG » pour le désigner). Un nouveau Centre Hospitalier Princesse Grace est actuellement en cours de construction. Le projet est divisé en quatre phases : 

1°/ Détournement de l'avenue Pasteur et construction d'un nouveau parking

2°/ Edification d'un premier bâtiment du nouvel hôpital au-dessus du nouveau parking. 

3°/ Mise en service complète des blocs opératoires et des salles spécialisées. 

4°/ Le nouveau Centre Hospitalier Princesse Grace finalisé. 
C’est en silence, par respect pour les patients, que vous pouvez vous diriger, tout droit, vers le petit jardin pour admirer la Principauté de Monaco. 
 

Une fois revenu devant le tunnel de l’ascenseur, traversez et prenez à gauche en empruntant le trottoir, le long tunnel routier qui vous mènera au Boulevard de Belgique. Suivez le Boulevard de Belgique jusqu’au rond-point en face du Parc Princesse Antoinette.

 Le Parc Princesse Antoinette  

Le Parc Princesse Antoinette est un lieu d’un hectare abritant des oliviers centenaires. Véritable poumon vert en plein cœur de la Principauté, c’est avant tout un jardin d’enfants proposant des activités adaptées pour tous les âges. Le Parc Princesse Antoinette a été aménagé par Louis Notari, Directeur des Travaux Publics au début du XXème siècle.  Les travaux ont commencé en 1917 et ont été achevés en 1924. Le Parc a d’abord été connu sous le nom de « Jardin des Révoires » puis baptisé en 1923 « Parc Princesse Antoinette » en l’honneur du premier enfant de la Princesse Charlotte et du Prince Pierre de Monaco. 

À l’entrée du parc, un carré de verdure présente une œuvre botanique qui est changé par les jardiniers au fil des saisons. Vous trouverez également un petit bassin avec quelques poissons.

Continuez votre promenade sur le Boulevard de Belgique. Marchez toujours tout droit une dizaine de minutes et vous arriverez en face de la Caserne des Carabiniers. 

La Caserne des Carabiniers  

Les Carabiniers sont les gardes qui assurent la sécurité de la famille princière. La Compagnie des Carabiniers du Prince a été créée le 8 décembre 1817 par Honoré Grimaldi qui était alors Prince Héréditaire de Monaco et qui sera, à la mort de son père, le Prince Honoré V. En 1904, le Prince Albert Ier, arrière-grand-père de l’actuel Prince Souverain, confie aux carabiniers la garde du Palais et de la Famille Princière. Les Carabiniers assurent la Garde du Palais, veillent à la sécurité du Prince souverain et de la famille Princière, à l’exécution des lois, participent au maintien de l’ordre public et exécutent toutes les missions commandées par le Prince. Leur devise : honneur, fidélité, dévouement. Depuis 1978, la Compagnie des Carabiniers du Prince a un orchestre, l'Orchestre des Carabiniers du Prince, composée de 24 carabiniers musiciens. 

Continuez ensuite tout droit et descendez le Boulevard du Jardin Exotique. Profitez-en pour admirer la vue sur le port et le Rocher. Arrivé devant un passage piéton, ne traversez pas. Empruntez plutôt le petit pont en serpentin qui vous conduira devant un ascenseur. Ne prenez pas l’ascenseur. Continuez tout droit jusqu’à la gare SNCF (Gare de Monaco) surmontée d’un toit donnant l’impression d’un toit en verre. Entrez dans la gare (petites marches, escaliers roulants, ascenseurs). Les ascenseurs vous mèneront sur les quais des trains.

LE SAVIEZ-VOUS ? Monaco peut être parcouru à pied en moins d’une heure. En effet, les liaisons publiques modernes de la Principauté sont nombreuses. Au total, Monaco a 78 ascenseurs, 35 escalators et 8 tapis roulants.

La gare de Monaco-Monte-Carlo  

La gare de Monaco-Monte-Carlo est une gare ferroviaire souterraine. Ces 6 entrées permettent aux usagers d’accéder aux quatre coins de la Principauté.

L’arrivée du chemin de fer à Monaco fut l’un des artisans de l’extraordinaire expansion économique de la Principauté depuis l’arrivée du premier train sur le territoire monégasque il y a 150 ans. Depuis, le paysage ferroviaire s’est considérablement transformé. De cinq trains quotidiens et 99 000 voyageurs en 1868 (année d’arrivée du premier train à Monaco), la gare actuelle accueille désormais 110 trains par jours et plus de 6 millions de voyageurs chaque année.

Mais en 1958, le Prince Rainier III, père de l’actuel souverain, se rend compte que l’urbanisation croissante de la Principauté est limitée par cette voie ferrée au milieu de la ville. Des travaux sur cette voie sont entrepris, mais elle est finalement condamnée à la destruction au milieu des années 1990. Une nouvelle gare souterraine (la gare actuelle) est construite dans le fond du vallon Sainte Dévote, patronne de Monaco.
Pour les curieux, quelques images de l’ancienne gare de Monaco aujourd’hui disparue.   

Et pour les ferrovipathes, vous trouverez d’autres informations sur l’histoire de la gare de Monaco sur le site de la SNCF.
Vous trouverez dans la gare un piano. Tous les musiciens en herbe peuvent y jouer quelques notes en attendant leur train. Une bibliothèque participative a également été inaugurée en 2019.

Prenez la sortie derrière le piano. Vous descendrez alors quelques minutes avant d’arriver à l’église Sainte-Dévote.

 L’église Sainte Dévote  

Sainte Dévote (en monégasque Santa Devota) est la sainte patronne de Monaco et de la Famille Princière. Elle est également la sainte patronne de la Corse d’où elle est originaire.
La légende raconte que sous la grande persécution des chrétiens par le gouverneur romain Dioclétien au début du IVème siècle, Dévote, jeune chrétienne fut arrêtée, emprisonnée et torturée. Refusant de renier sa foi, elle mourut. Le gouverneur de la province ordonna de brûler son corps. Mais des amis chrétiens de Dévote l’enlevèrent et la placèrent dans une barque en partance pour l’Afrique dans le but de l’enterrer. La légende raconte que peu de temps après le départ de la barque transportant le corps de Sainte Dévote, une tempête se leva. Le corps de Sainte Dévote se dressa et de la bouche de la martyre sortit une colombe. « Suivez la colombe et là où elle se posera, vous m’enterrerez ». La colombe se posa à Monaco, dans le vallon des Gaumates vers le 27 janvier.

Quelques années plus tard, une nuit, un voleur déroba les reliques de la sainte. Il rejoignit sa barque mais fut arrêté par un groupe de pêcheurs avant d’atteindre le grand large. La barque du voleur fut brûlée sur la plage en sacrifice expiatoire. Depuis 1924, sous le règne du Prince Louis II, une barque est brûlée le 26 janvier au soir et des colombes sont lâchées.
Une petite chapelle a été construite au début du christianisme. Le Prince Charles III la transforme en église en 1871. Elle devient église paroissiale en 1887. Elle est sous l’autorité de l’archevêque de Monaco (la Principauté étant un archevêché).   

Dirigez-vous ensuite vers la gauche. En face du glacier et des services fiscaux, vous trouverez une entrée avec des escaliers menant à un passage souterrain. Ce passage est constitué de miroirs. Parfaitement fléché, vous pourrez aisément retrouver la sortie sur l’avenue d’Ostende. Monaco est certes construit en hauteur pour donner à la Principauté un aspect de métropole, mais des souterrains piétonniers ont été conçus pour permettre aux habitants de se déplacer rapidement d’un lieu à un autre. Montez lentement l’avenue d’Ostende, profitez de ses jardins et de la vue mer.

 

Les jardins de l’avenue d’Ostende  

L’avenue d’Ostende est certes longue et peut paraître à-pic. Mais vous pouvez faire des haltes dans les différents jardins de cette longue avenue. Profitez de la vue mer, debout ou assis sur un banc, des sculptures et des magnifiques plantes qui ornent ces lieux paisibles.
Lors du Grand Prix automobile, les voitures de Formule 1 montent l’avenue d’Ostende (aussi appelée « Beau-Rivage »).

En continuant votre ascension, vous pourrez admirer à gauche l'architecture du Centre Cardio-Thoracique, hôpital privé spécialisé dans les maladies cardio-vasculaires. 

 Le Centre Cardio-Thoracique de Monaco  

Le Centre Cardio-Thoracique de Monaco a été imaginé en 1978 et construit et équipé entre mars 1985 et avril 1987. C’est un établissement hospitalier dédié à la pathologie thoracique et cardio-vasculaire dans son ensemble. À son ouverture, le Centre se différenciait des structures existantes par son ouverture aux compétences internationales et par la qualité de l’accueil hôtelier offert aux patients de toutes origines. Contrairement au Centre Hospitalier Princesse Grace qui est un établissement public, le Centre Cardio-Thoracique est un établissement privé.

 Prenez ensuite à droite, juste après la Société Protectrice des Animaux. Vous arriverez devant le Théâtre Princesse Grace qui accueille également le cinéma des Beaux-Arts.

 

Le Théâtre Princesse Grace 

 En 1930, la Société des Bains de Mer lance la construction d’un ensemble regroupant une salle de cinéma et une salle de théâtre. Le Théâtre des Beaux-Arts est inauguré en 1932. 

La Princesse Grace souhaitait faire renaître en Principauté le théâtre de comédie. Le Prince Rainier III a alors fait restaurer l’ancien Théâtre des Beaux-Arts. La Princesse Grace repensa entièrement la décoration intérieure du Théâtre avec pour objectif d’améliorer l’acoustique et les conditions d’accueil des comédiens en faisant aménager des loges confortables et fonctionnelles.
Le nouveau théâtre est inauguré le 17 décembre 1981 par le Prince Rainier III et la Princesse Grace. C’est donc en 1981 que le Théâtre des Beaux-Arts devient le Théâtre Princesse Grace.  

Descendez devant l'entrée du Théâtre Princesse Grace pour admirer le bâtiment et la vue mer. Prenez ensuite à gauche, vers les escaliers roulants pour arriver sur les Terrasses du Casino. 

Les Terrasses du Casino  

Ces terrasses datent du premier Casino qui ouvre ses portes le 14 décembre 1856. Les terrasses du Casino invitent le promeneur à découvrir une grande variété de plantes et d’arbres, méditerranéens notamment. Les terrasses du Casino permettent au promeneur de découvrir une vue panoramique à couper le souffle, de l’Italie au Port de Monaco. Cette promenade panoramique vous fera découvrir quelques sculptures, un art très présent dans tous les jardins de Monaco.

Montez les marches en face du Casino, prenez à gauche et vous arriverez devant l'entrée des artistes de l'Opéra de Monte-Carlo. 

Opéra de Monte-Carlo, entrée des artistes 

Les Princes de Monaco ont donné une place prépondérante à la musique et aux arts en général. En 1866, le théâtre du premier casino est inauguré. Mais l’exiguïté de la scène et de la salle ne permet pas d’y donner des spectacles ambitieux. Le répertoire se limite à des œuvres légères. L’opéra se doit d’avoir une salle digne de ce nom pour accueillir une clientèle aristocratique. L’architecte Charles Garnier est alors chargé de créer une salle de concerts digne de ce nom au sein du Casino. La salle est inaugurée le 25 janvier 1879. La même année, Robert Planquette écrit Le Chevalier Gaston pour qu’il soit représenté à Monte-Carlo. Conçues par Jules Cohen, directeur, la première saison de l’Opéra de Monte-Carlo est modeste. Ce n’est que sous la direction de Raoul Gunsbourg, nommé directeur de l’Opéra de Monte-Carlo en 1892, que l’Opéra présentera des saisons riches en ouvrages ambitieux et en créations avec des artistes d’exception et que l’Opéra de Monte-Carlo connaîtra une renommée internationale. 

Continuez en direction de la place du Casino et vous arriverez devant le Casino de Monte-Carlo.

Casino de Monte-Carlo : Bienvenue sur la place du Casino.

Black Jack, roulette anglaise, machines à sous, 30&40 sont des jeux proposés par le Casino de Monte-Carlo. Des soirées fastueuses sont également données. Spectacles haut en couleurs, dîners d’exception, tournois de jeux se tiennent dans ce monument exceptionnel d’une grande richesse architecturale. 

Un premier Casino fut inauguré à Monte-Carlo en 1863, fondé par François Blanc. François Blanc, venu de Hombourg, créé en 1863 l’entreprise « Société des Bains de Mer et du Cercle des Étrangers à Monaco », devenue aujourd’hui Monte-Carlo SBM. L’architecte du Casino de Monte-Carlo n’est autre que Charles Garnier, architecte de l’Opéra de Paris. Le Casino de Monte-Carlo est ensuite rénové et agrandi de 1873 à 1878. Un opéra, bâti à l’identique à celui de Paris, est ajouté.
Le Casino de Monte-Carlo se visite tous les jours de 10h à 13h. Dernière entrée à 12h15.

Nous vous invitons maintenant à traverser pour vous rendre à l'Hôtel de Paris. 

Hôtel de Paris 

L’Hôtel de Paris a vu le jour en 1864 selon les plans de l’architecte Jules Laurent DUTROU (1819-1885) et a subi de nombreuses transformations jusqu’en 1950. En effet, deux ans seulement après son ouverture, François Blanc, propriétaire de la Société des Bains de Mer et du Cercle des Étrangers, décide de créer une première extension de l’Hôtel de Paris. 

L’idée de François Blanc est d’offrir aux visiteurs un séjour de qualité. Rien n’est laissé au hasard, de l’arrangement des chambres aux délices de la table. François Blanc et sa femme Marie font construire également les caves de l’Hôtel de Paris. Les caves de l’Hôtel de Paris renferment des vins très anciens. Il existe notamment deux barils de vins datant de l’époque de Louis Philippe et du Premier Empire.  Les caves ne sont pas ouvertes au public.

Vous êtes arrivé ! N’oubliez pas, si vous le désirez, de partager vos clichés sur Instagram.

Crédit photo : ©saiko3p/Shutterstock.com