Voir

CoppéL-I.A.

Pour sa saison de printemps, Les Ballets de Monte-Carlo remontent sur la scène du Grimaldi Forum et poursuivent leur série de spectacles consacrés à Jean-Christophe Maillot.Du vendredi 16 au dimanche 18 avril 2021, à 14h, Salles des Princes du Grimaldi Forum Monaco

Le chorégraphe nous offre pas moins de trois ballets narratifs "grands formats" qui ont tous pour point commun d’explorer l’être humain par le biais de créatures fantastiques.

Coppél-i.A. nous projette dans un futur proche où deux jeunes amants, Frantz et Swanilda, découvrent l’amour charnel alors que leur société exige toujours plus de conformisme. Au moment où l’érotisme fait irruption dans leur vie, un être artificiel vient bousculer leurs certitudes et remettre en cause ce qu’ils croyaient savoir de l’amour. Le partenaire idéal est-il l’être de chair que l’on connaît depuis toujours ou l’être abstrait qui interroge notre appartenance au genre humain ?

 

"L'idée de créer un ballet autour de Coppélia a vu le jour en 2016 mais "la Fille aux yeux d'émail" occupait mes pensées bien avant cela... des pensées assez ambivalentes d'ailleurs car si l'histoire d'un jeune homme tombant amoureux d'un automate me fascinait véritablement, le romantisme prononcé du ballet original me rebutait quelque peu. L'idée m'est alors venue de toucher à la partition pour me permettre de revisiter ce classique en lui offrant une narration plus moderne : l'histoire de deux fiancés dont l'amour serait remis en question par l'apparition d'une intelligence artificielle. Moi qui ai toujours fait preuve d'un profond respect envers la musique et les compositeurs, c'est avec une certaine appréhension que je m'apprêtais à commettre ce sacrilège. Mais l'angle narratif de mon ballet m'a aidé à franchir ce pas... L'intelligence artificielle a si bien pénétré notre quotidien que beaucoup de choses ont perdu de leur sacralité. Elles sont devenues sinon dispensables du moins remplaçables sans que le monde ne s'écroule. Ainsi la musique de Coppélia a-t-elle été "génétiquement" modifiée." - Jean Christophe Maillot

 

Le vent de la danse souffle à nouveau sur Monaco et apporte avec lui un florilège de spectacles qui invitent au lâcher prise et à la rêverie !