Voir

Boris Godounov

Œuvre malmenée par les pouvoirs publics avant sa création en 1874, Boris Godounov n’en reste pas moins le titre le plus mythique de l’opéra russe.Jeudi 22 (gala), mardi 27, jeudi 29 avril et dimanche 2 mai 2021, à 14h Opéra de Monte-Carlo - Salle Garnier

Modeste Moussorgski, fonctionnaire rongé par son alcoolisme et compositeur aussi novateur qu’imprévisible, n’était peut-être pas humainement armé pour défendre sa conception originale achevée en 1869. La direction des Théâtres impériaux va lui imposer des changements multiples qui vont transformer son propos : ce qui était le portrait d’un homme à l’ambition dévorante, dans un face à face avec « son » peuple puis rongé jusqu’à en mourir par son crime originel devient un immense tableau de la société russe du XVIe siècle et de ses soubresauts politiques. Grâce au travail de Pavel Lamm (1928), les volontés premières de Moussorgski nous sont connues et l’on constate que la version primitive est bien plus proche du texte de Pouchkine que la version remaniée. L’Opéra de Monte-Carlo a choisi de mettre à l’honneur pour la première fois cette version plus synthétique et psychologiquement puissante. Dans cet écrin intime, la vie et les tourments du tsar Boris prendront un relief et une puissance dramatique uniques.

Réservations 

 

 

Direction musicale 
Konstantin Tchoudovski
Mise en scène 
Jean-Romain Vesperini
Décors 
Bruno de Lavenère
Costumes 
Alain Blanchot
Lumières 
Bertrand Couderc
Conception vidéo 
Etienne Guiol
Chef de chœur 
Stefano Visconti 
Boris Godounov 
Ildar Abdrazakov
Féodor 
Marina Iarskaïa
Xénia 
Anna Nalbandiants
La Nourrice 
Marie Gautrot
Le Prince Vassili Chouïski 
Aleksandr Kravets
Andreï Chtchelkalov
Ilia Koutioukhine
Pimène
Alexeï Tikhomirov
Grigori
Oleg Balachov
Varlaam
Alexander Teliga
Missaïl
Evgueni Akimov
L'Aubergiste 
Natascha Petrinsky
L'Innocent 
Kirill Belov
Mitioukha
Aleksandr Bezroukov
Nikitich / Pristav
Grigori Soloviov
Un boyard / Une voix dans la foule
Pasquale Ferraro